SNÖ eternelle la genèse

Après 10 années en Equipe de France, Raphaëlle Monod Sjöström a souhaité continuer de partager sa passion pour les soins naturels par ses expériences de soins en montagne..

Constamment exposée au froid, à l’eau, au vent, au soleil et aux conditions climatiques les plus extrêmes elle sait à quel point notre peau est fragile et combien il faut la protéger.

Grâce au sport de haut niveau et ses contraintes j'ai pu découvrir différentes méthodes de soin à travers le monde et c’est naturellement que je me suis tournée vers les plantes et les vertus de leurs principes actifs.

 

Une histoire de famille

Rien de mieux que d’utiliser les dons photographiques de mon mari Christoffer Sjöström, passionné par les images de montagne, des dons de graphisme de notre ami suédois Andréas Lewandowski, de Mathias Sjostrom et François Guernier, nos webmasters qui ont tous contribué au lancement de cette gamme de cosmétique Sport formulée par des experts, sportifs de haut niveau et passionnés.

raphaelle

Raphaëlle Monod Sjöström, fondatrice de la marque

Passionnée par les plantes de montagne et formée auprès des plus grands botanistes suisses je crée en 2010 mon atelier de biocosmétique à Talloires, sur les bords du lac d’Annecy:

Le “Lab Bioflower” – Coaching en création de soins naturels sur mesure.

Avec un objectif personnel:

Développer la solution Bio 100% naturelle indispensable pour les séjours en montagne.

« Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours recherché des méthodes naturelles de soin » avoue Raphaëlle.

Pas si étonnant quand on se penche sur l’étymologie de son prénom qui signifie « L’Eternel soigne” ». Un prénom prédestiné pour la créatrice de SNÖ eternelle, Raphaëlle Monod – Sjöström, inspirée par l’illustre savant botaniste, humaniste et père de l’écologie moderne; Théodore Monod.

Des champs de bosses…

…aux champs de fleurs

Raphaëlle Monod-Sjöström est une championne. Il fut un temps, les années 1990, où elle était la reine des bosses avec un titre de championne du monde, une médaille olympique en demonstration et rien de moins que 45 podiums dont 21 victoires en Coupe du Monde. Il faut dire que Raphaëlle a su skier avant même de marcher ; à l’âge de 1 an, elle évoluait en patinettes dans l’appartement de ses parents à la Clusaz avant d’aller à l’école en ski !

Rien d’étonnant à ce que la montagne et la neige l’aient toujours stimulée et que la nature soit son grand amour…

À l’âge où la salle de classe est notre seul horizon, elle avait déjà fait trois fois le tour de la planète. Outre les valeurs d’autodiscipline et de respect, la maîtrise des vertus des plantes figure dans l’héritage de ses années de compétition… En effet, les nombreux contrôles anti-dopages liés à son statut de sportive de haut niveau lui interdisaient d’utiliser des médicaments traditionnels, un simple sirop antitussif pouvant se révéler positif au contrôle. Raphaëlle s’est donc naturellement tournée vers l’aromathérapie pour se soulager des petits maux de la vie quotidienne grâce aux plantes.

Mais attention, pas n’importe quelles plantes, celles des montagnes, celles qui poussent autour de chez elle. C’est le best-seller « La pharmacie du Bon Dieu » de Maria Treben, herboriste autrichienne, qui l’a initiée aux vertus thérapeutiques des plantes des montagnes et qui l’a inspirée pour se soigner. C’est dans ce livre qu’elle a notamment découvert la fameuse recette de l’élixir du Suédois et comment venir à bout d’une mauvaise grippe.

Ayant été exposée sa vie durant au froid, à l’eau, au vent, au soleil et ayant subi toutes les agressions climatiques imaginables Raphaëlle sait plus que tout autre à quel point notre peau est fragile et combien il faut la protéger. Pour se faire, elle utilise avant l’heure les principes actifs des plantes dont l’huile de Millepertuis. La genèse de SNÖ eternelle était écrite depuis longtemps…

De la compétition à haut niveau à la création…

De la compétition à la création de sa gamme de cosmétiques certifiée bio

D’une élégance naturelle, Raphaëlle fuit la sophistication. Douce mais fonceuse et investie, d’une spontanéité à toute épreuve, Raphaëlle déconcerte par sa fraîcheur, sa simplicité, sa joie de vivre et son attitude toujours positive. Elle aime s’entourer de belles choses simples et épurées, elle a donc imaginé des produits qui lui ressemblent.

« Au fil du temps, de l’expérience, de mes voyages, j’ai acquis une certitude : plus les gestes sont simples, plus les produits sont naturels, plus belle et plus saine est la peau ».

 

Championne du Monde de ski de Bosses 1993.

3 fois vainqueur du Circuit Coupe du monde. 1989, 1991 et 1995.

Médaillée d’Argent aux Jeux Olympiques en démonstration à Calgary 1988.

45 podiums en Coupe du Monde.

20 victoires en Coupe du Monde.

Vice Championne du monde de ski Freeride Valdez Alaska 1996.