MON FLUIDE HAUTE PROTECTION ANTI-ÂGE 40 ml

4.75 sur 5 basé sur 4 votes client
(4 avis client)

55,00

Expédition en 24h

    

Catégorie :

MON FLUIDE PROTECTION SPF 30 40 ml  /   Daily Sunscreen SPF 30

 100 % des ingrédients sont d’origine naturelle 

Une texture fluide et ultra pénétrante aux senteurs de soleil, avec une application sans trace blanche. Nos écrans minéraux sous forme micronisés réfléchissent les UV à la manière d’un miroir ; ne sont pas transformés sous les rayons solaires ; restent à la surface de la peau etfiltrent les UVA et UVB. Appliquer uniformément sur le visage, corps et zones sensibles avant l’exposition aux UV. Renouveler fréquemment l’application. Ne procure pas une protection à 100%. Ne pas s’exposer trop longtemps et éviter les expositions entre 12h et 16h. La surexposition au soleil est une menace sérieuse pour la santé. Usage externe

 

« Nous offrons des formulations saines afin de transformer les nanomateriaux des filtres minéraux sous forme micronisés, certifiés par les référentiels Cosmebio.
Bien qu’ils soient sous forme agglomérée et agrégée, ils répondent à la définition des « nano » par le règlement cosmétique Européen qui nous impose de mentionner obligatoirement la particule primaire nano dans la liste INCI.”

4 avis pour MON FLUIDE HAUTE PROTECTION ANTI-ÂGE 40 ml

  1. 5 sur 5

    :

    Ce fluide protecteur est non seulement bio mais ne plâtre pas le visage, il pénètre instantanément, rend la peau douce, et bien sûr la protège du soleil, du froid et de la déshydratation. J’ai la peau très blanche et fragile, je me suis toujours tartinée d’écran total, or avec ce fluide un indice 30 m’a suffit. J’ai emmené ce fluide à 5300m d’altitude, au camp de base de l’Everest pendant un mois, là-haut le soleil fait des ravages, or je n’ai pas eu un seul coup de soleil. Et que dire de son parfum, on en redemande. Une fois qu’on a essayé ce fluide, difficile de concevoir de se protéger avec une autre marque !

  2. 4 sur 5

    :

    Utilisé durant plus de 2 mois sur l’Everest jusqu’à 8 000 m d’altitude.
    Efficacité garantie.

  3. 5 sur 5

    :

    Un fluide solaire bio qui ne rend pas la peau blanche, s’etale facilement et protège parfaitement: bravo!

  4. 5 sur 5

    (client confirmé):

    Je suis ravie de découvrir vos cosmétiques Snö; ils correspondent tout à fait à ce que j’attendais pour ma peau qui est très sensible et souffre des assauts des différents sports que je pratique: je mets le fluide sous la crème pour un confort maximum, c’est agréable et efficace, je serai donc une cliente fidèle.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MON FLUIDE PROTECTION

Ingrédients : Caprylic/capric triglyceride, zinc oxide [nano], dicaprylyl carbonate, Sesamum indicum (Sesame) seed oil*, cocoglycerides, Simmondsia chinensis (Jojoba) seed oil*, titanium dioxide [nano], sorbitan olivate, glyceryl isostearate, cetearyl alcohol, polyhydroxystearic acid, Butyrospermum parkii (Shea) butter*, glyceryl undecylenate, Argania spinosa (Argan) kernel oil*, Lavandula latifolia (Lavender) herb oil*, Cananga odorata (Ylang Ylang) flower oil*, Cinnamomum camphora (Camphor) bark oil, tocopherol, alumina, cetearyl glucoside, stearic acid, Glycine soja oil, hydrogenated castor oil, parfum (Fragrance), benzyl alcohol, benzyl benzoate, benzyl salicylate, eugenol, farnesol, geraniol, limonene, linalool.

*ingrédient d’origine Biologique

Nous avons fait le choix d’utiliser les filtres minéraux “enrobés” qui montrent une absence de potentiel génotoxique des nanoparticules.

Pour moi, le choix de la protection par écrans minéraux est le bon car si certains points restent à éclaircir, il n’y a pas autant de nocivités claires que dans les crèmes utilisant les filtres chimiques.

« Nous n’avons pas de silice nano dans nos produits.
Pour ce qui est du Tio2 et du Zno : ce sont nos écrans minéraux solaires, acceptés par les référentiels de la cosmétique Bio.
Bien qu’ils soient sous forme agglomérée et agrégée, ils répondent à la définition des « nano » donnée dans le règlement cosmétique Européen, qui impose d’aller mesurer la particule primaire (celle-ci étant toujours sous forme nano dans la nature).